EN PRECOMMANDE

« 4 PHONATIONS FLEXIBLES »

Marc Tison / Marc Bernard / JJ Tachdjian 

Vinyle (maxi 45t) / poésies sons et musiques / + 2 livrets-recueils 200 ex numérotés Envoyé mi décembre 2020  

Précommandes des livrets seuls ou de l’objet complet ou encore d’autres options sur Kisskissbankbank jusqu’au 12 décembre

cliquer ci dessous. 

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/phonations-flexibles-vinyle-et-livret

Sinon voir page contacts et commandes.

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/phonations-flexibles-vinyle-et-livret

Textes voix Marc Tison / Son et musiques Marc Bernard / Graphisme et mise en page Jean Jacques « El Rotringo » Tachdjan. (Saxophone Yann Deneque sur « Pierre »)

Trois créateurs compères de longue date associés autour de la poésie de M. Tison pour réaliser un objet à écouter, à lire et voir. 

La poésie fondue en matière sonore sur les platines et qui s’affiche. 

Les enregistrements ont été réalisés par M. Bernard au studio de la Cie du Tire Laine à Lille. Les textes sont extraits de différents recueils de M. Tison. JJ Tachdjian a mis en page visuelle deux livrets. Un livret lié aux textes du maxi et un livret-recueil de nouveaux textes de M. Tison. Deux livrets dépliables au format 40cmx60cm. 

https://www.youtube.com/watch?v=Zcd4nM074oc

***************************

Infos publications

Un texte « Denain » est paru sur le nouveau numéro 39 d’octobre de la très belle revue « Dissonances » : https://revuedissonances.com

Plusieurs textes à paraitre sur le prochain numéro de la revue VOL en décembre 2020 : https://www.facebook.com/groups/1119071721588184

Plusieurs textes à paraitre dans le prochain numéro de la revue  Traction Brabant en décembre 2020 : http://traction-brabant.blogspot.com

*******************************************

Dernier recueil paru

« L’affolement des courbes »

Editions « La chienne Edith » collection « Nonosse »

En commande chez l’auteur 10€ + 3,8€ de port.
2 rue de la vieille forge 81110 Saint Amancet 
Extrait de la post face par Franco Mannara : « ….Pour les mots, ils sentiront la vie, parfums acres ou sucrés, odeurs de rage et de miel, de cyprine et de guitares fuzz…..Pour la rancoeur et les regrets, on laissera ça aux autres, et pour la vie, on aimera… »
122 pages 14,8×21 cm.
Voir les chroniques dans « publications-librairie »

****************************

un tabouret avignon.jpg
Des lumières concassées vrillent entre les abribus de l’exode. Dépenaillés d’attente les ventres des cargos passeurs s’oxydent. Des alchimistes abscons foulent des jachères de regards fleuris. Pendant ce temps de délit où avais je la tête ?*
* Extrait de « Des Abribus pour l’exode » Editions Le citron gare.